Éléments récents

Notre combat

Mon Amour,

Tu vas mal, et je vais mal. Nous allons mal, tous les deux. Pas parce que tu bois, mais parce que nous nous aimons. Nous nous aimons tellement que nous ressentons les émotions de l’autre : quand tu vas mal, je vais mal, et quand je vais mal, tu vas mal. Ça marche aussi quand nous sommes heureux ou tristes, mais en ce moment, nous allons mal.

Vérité

La vérité, c’est que la vie est vraiment belle. Il suffit de le vouloir, pas besoin de se faire violence. Se mettre au vert dans le Vercors, partir en voyage au Vénézuela, sans valise, faire du vélo pendant les vacances, voir Vénus un soir de veillée, au-dessus d’une vallée… Avoir la volonté de vivre, attacher de la valeur à la vie… Voilà la vraie volupté.

Choix

Je t’aime. Je te veux toi et personne d’autre… Je veux prendre soin de ton cœur, je veux faire de tes larmes des larmes de joie, figer ton sourire et illuminer ton visage à jamais. Je veux qu’ensemble, nous nous construisions une bulle de bonheur, qui n’appartiendrait qu’à nous. Quand nous sommes ensemble, plus rien n’a d’importance, j’ai le sentiment que le temps s’arrête, que nous sommes seuls au monde. Et de ce temps, je veux en savourer chaque seconde. Je veux te chérir dans mes bras, t’embrasser fougueusement, perdre mon regard dans le tien. Mon Amour, j’ai besoin de toi… Le bonheur est un choix, faisons-le ensemble…

Rencontre

Notre rencontre n’est pas un hasard, ce n’est pas une histoire qui commence, ce n’est même pas un coup de foudre réciproque… Notre rencontre, c’est des retrouvailles. C’est la concrétisation de se qui se cachait dans nos souvenirs, ce que nous avons déjà vécu et que nous voulons revivre, un retour aux sources du bonheur, le bonheur d’être tous les deux, ensemble, pour l’éternité.

Rétablissement

Il m’arrive régulièrement de me rappeler la personne que j’étais avant d’entamer mon processus de rétablissement. Grâce à cette démarche, je me souviens d’où je viens et je mesure les progrès que j’ai réalisés. Et je sais que je ne veux plus retourner dans cet enfer, que je ne veux plus franchir la ligne rouge. Je n’ai qu’un seul but désormais : être heureux.

Famille

La consommation frénétique m'a entraîné vers la folie. D'abord pris dans le feu de la fête, j'ai cédé aux froufrous et à la facilité. Et ça a été la fin. Ma relation fusionnelle à la bouteille m'a coûté ma famille, mes amis, ma foi en la vie. Plus qu'une félure, ça a été une cassure. Le temps des fleurs a fait place au flou, au froid, au désespoir.

Qui sommes-nous ?

Exaspération, c'est le site où vous pouvez exprimer vos coups de gueule face à tous les tracas, gros ou petits, de la vie quotidienne.

Quand vous avez l'impression que le monde autour de vous devient fou, venez le raconter ici !