Renaissance

Déjà je me projette dans l'avenir, optimiste et enthousiaste, après moins d'un mois de cure. Je reste réaliste, les obstacles seront nombreux. Mais je tiens tant à mon Graal : l'abstinence ! Et cette abstinence sera heureuse, puisque c'est moi et moi-seul qui déciderai de mon destin.

Je n'ai aucune nostalgie de ces fêtes arrosées, de ces soirées exhubérantes, de ces rencontres avec des inconnus dans des bars et des boîtes. Je sais que je peux à nouveau m'amuser et rire tout en restant sobre. La meilleure preuve, je l'ai eue ici, au Centre. Alors, pourquoi pas à l'extérieur ? Je serai bien entendu confronté à des buveurs, peut-être tenté par l'alcool. Mais la publicité ne dit-elle pas que « sans alcool, la fête est plus folle » ? Et finalement, je préfère vivre sans artifice et profiter de ces moments privilégiés sans que ma conscience ne soit altérée. Les autres verront alors mon vrai visage, pas celui de ce clone boit-sans-soif qui ne se souvient pas de ses soirées.

Je vais vivre une résurrection, avec l'avantage de connaître mes ennemis et les situations à éviter. Je ne serai plus, dans cette nouvelle vie, le canard enchaîné à l'alcool et éloigné de la réalité, égaré dans ce monde où je n'avais plus ma place. Je passerai du statut de zéro à celui de héros de ma propre vie. Je vais pouvoir profiter pleinement, enfin, de toutes les oppotunités qui se présenteront à moi. Toutes celles que j'ai ratées par le passé et que j'ai regrettées lors de mes moments de lucidité.

J'ai connu l'amour et je l'ai toujours perdu. Je le retrouverai et le perdrai peut-être, mais ce ne sera plus pour les mêmes raisons. Et c'est ce qui est important pour moi. Et lorsque je verrai des étincelles s'allumer dans les yeux de quelqu'un, j'aurai pleinement conscience que ces étincelles sont pour moi, et non pour ce double maléfique, Mister Hyde alcoolisé, qui m'a étouffé pendant plus de vingt ans, presque une éternité.

Je vais retrouver goût à la vie, retrouver du plaisir dans tout ce que j'entreprends et gérer au mieux les petits tracas quotidiens comme les grosses galères. J'ai le sentiment qu'en me faisant du bien, je soulagerai bien des gens que j'ai fait souffrir à cause de ma maladie, qu'ils ne comprenaient pas. Je vais m'inscrire dans des groupes d'entraide afin de renforcer l'arsenal d'outils que le Centre m'a donné. Peut-être trouverai-je même plus tard le moyen de faire de la prévention auprès des jeunes ? Ce serait là une bien belle revanche !

Maintenant, je ne vais plus faire dans la nuance. Le verre n'est ni à moitié vide ni à moitié plein. Ce verre fait désormais partie de mon passé. Ce verre n'existe plus pour moi, ainsi que la bouteille qui a servi à le remplir.

Je vais m'envoler vers de nouveaux horizons, voir ce que je n'ai pas su regarder, entendre ce que je n'ai pas su écouter, aller à la rencontre de gens qui m'étaient étrangers. Ce sera ma renaissance !

Chaotic Mind

Chaotic Mind livre le témoignage d'un alcoolique chronique, qui, après 24 années de combat contre son addiction, goûte enfin aux joies de l'abstinence.

Laissez un commentaire

Qui sommes-nous ?

Exaspération, c'est le site où vous pouvez exprimer vos coups de gueule face à tous les tracas, gros ou petits, de la vie quotidienne.

Quand vous avez l'impression que le monde autour de vous devient fou, venez le raconter ici !