Exubérance

Je viens d'arriver au Centre Gilbert Raby, après de nombreux séjours dans d'autres cliniques et autant d'échecs. Le programme thérapeutique et les activités proposés ici me semblent bien adaptés à ma situation et à mon envie définitivement de cet enfer que je vis et que je fais vivre aux autres depuis vingt ans.

Pendant toutes ces années, je me suis laissé bercer par l'illusion du bien-être que me procurait l'alcool. J'étais sous le charme de cette substance toxique. Mais cette situation ne durait que quelques jours ; ensuite venaient les symptômes du manque et le début de la spirale infernale. Combien de fois je me suis relevé la nuit pour reprendre un verre, puis deux, puis dix…

Je savais pourtant pertinemment que ce premier verre que je prenais, par plaisir, pour calmer mon anxiété ou me désinhiber ne me conduirait qu'à terminer la bouteille et me mènerait à cette exubérance de ma consommation que je connais actuellement.

Je savais pourtant pertinemment que les effets « agréables » de l'alcool ne seraient qu'éphémères. Mais cela me permettait de m'envoler vers d'autres mondes, où je me sentais bien, bien qu'ils ne règlent pas mes problèmes. Et je prenais quand même ce premier verre, suivi de beaucoup d'autres, pensant naïvement et malgré toutes les expériences passées ratées que j'allais m'arrêter au bout de quelques jours. Et bien sûr, cela a été un échec à chaque fois…

Désormais, je souhaite, non je veux abandonner l'alcool. Je veux retrouver une vie sociale riche, épanouie et surtout sobre. Je veux rire avec ces nouveaux amis que je vais rencontrer à l'extérieur. Je veux entendre battre mon coeur à l'unisson avec celui de quelqu'un que j'aimerai et qui m'aimera. Je veux reconstruire ma vie, retrouver la « normalité » tout en conservant les spécificités qui font mon caractère, qui je suis. Je ne veux plus être seul…

Jusqu'à présent, je n'ai rien pu construire de durable à cause de l'alcool. J'aimerais voyager à nouveau, en groupe, visiter tous ces pays africains que je ne connais pas et découvrir enfin des animaux en liberté : lions, éléphants, antilopes, zèbres, girafes… Pouvoir organiser avec des amis des périples auxquels je pense depuis des années mais que je me suis refusés à cause de mon état.

Par ailleurs, je compose lors de mes temps libres de la musique depuis vingt ans. C'est drôle : cela coïncide avec le début de ma plongée dans l'alcool… Les premières années, boire m'apportait de l'inspiration : j'ai même sorti, avec un groupe, un CD en 2003 qui s'est assez bien vendu pour des inconnus qui n'ont fait aucune promotion. Je ne pratique aucun instrument, je ne fais que de la composition et de l'écriture de textes de chansons. Avec un ordinateur, il suffit d'une banque de sons et d'un peu d'imagination. J'ai même composé des morceaux très japonisants, très zen, à base de tubes de métal et de xylophone…

Depuis plusieurs mois, j'ai perdu à la fois l'envie, l'imagination et surtout la faculté de composer : créer une harmonie, une rythmique, un accompagnement, une mélodie… Et ça, ça me manque terriblement ! Je veux retrouver tous ces plaisirs de la vie, tout ce que j'ai laissé passer. Et c'est pour toutes ces raisons que je suis ici, parmi vous : m'en sortir une fois pour toutes et être heureux !

Chaotic Mind

Chaotic Mind livre le témoignage d'un alcoolique chronique, qui, après 24 années de combat contre son addiction, goûte enfin aux joies de l'abstinence.

Laissez un commentaire

Qui sommes-nous ?

Exaspération, c'est le site où vous pouvez exprimer vos coups de gueule face à tous les tracas, gros ou petits, de la vie quotidienne.

Quand vous avez l'impression que le monde autour de vous devient fou, venez le raconter ici !