Extravagance

Je suis arrivé au Centre Gilbert Raby jeudi dernier pour ma seconde cure en moins de six mois. Je dis bien seconde, et non deuxième, car je veux me donner tous les moyens de réussir celle-ci.

Au sortir de la première cure, bien que je me sois fait très bien aider, je n'ai pas fait tous les efforts que je m'étais promis de faire. Certes, j'ai déménagé et cela m'a apporté un peu de chaleur intérieure : l'attrait de la nouveauté, l'évidence d'une vie mieux gérée, la certitude d'en avoir fini avec le démon de l'alcool.

Mais dans l'attente des longues journées innoccupées, j'ai commencé à me tester afin de valider ma « guérison ». Je n'aurais jamais dû ! Cela m'a reconduit au plus profond des abîmes, m'a donné un sentiment de trahison envers tout le travail sur moi-même effectué jusque là.

Désormais, il va me falloir tout réapprendre. Quelle extravagance d'avoir tout fichu en l'air pour un test que je savais perdu d'avance : je sentais qu'il y avait anguille sous roche mais je n'ai pas su renoncer à l'appel de la boisson. Et ça, c'est un manque total de gratitude envers le Centre qui m'a tout appris et donné des armes pour éviter ce genre de situation.

Maintenant, je veux pouvoir m'endormir au son d'un xylophone et ne plus m'écrouler dans mon lit, ivre-mort. C'est ce que je suis venu chercher ici, en me disant que cette fois sera la bonne.

Chaotic Mind

Chaotic Mind livre le témoignage d'un alcoolique chronique, qui, après 24 années de combat contre son addiction, goûte enfin aux joies de l'abstinence.

Laissez un commentaire

Qui sommes-nous ?

Exaspération, c'est le site où vous pouvez exprimer vos coups de gueule face à tous les tracas, gros ou petits, de la vie quotidienne.

Quand vous avez l'impression que le monde autour de vous devient fou, venez le raconter ici !